IDLES – politiquement rock

Difficile de trouver de bonnes nouvelles en ce moment. Pourtant, sur le plan musical, il existe encore des artistes qui tranchent avec les machines à cash produites à la chaîne à coup d’autotune et de clips avec vrais-faux gangsters plus ou moins misogynes et homophobes.

Originaire de Bristol, Idles pratique un rock engagé et puissant, porté par une basse vrombissante, une batterie d’une redoutable efficacité et des gimmicks de guitare qui restent au creux de l’oreille. Mais là où Idles se démarque vraiment, c’est par ses textes, servis par la voix puissante de Joe Talbot.

Toujours aux côtés des victimes du capitalisme : ainsi, Mother décrit les semaines à 16 heures par jour, 6 jours par semaine, Carcinogenic dézingue la société ultralibérale actuelle qui « fait travailler les infirmières et les professeurs tout en prônant l’austérité ». C’est aussi une opposition frontale avec l’extrême droite, Idles proclamant qu’il « chantera contre les fascistes jusqu’à ce que sa tête tombe » (I’m scum) et glorifiant l’immigration comme une source de richesse amicale et culturelle (Danny Nedelko).

Et que dire de Ne touche pas moi qui traite du consentement ou de Samaritans sur la masculinité toxique ? Aucun des combats auxquels nous sommes attaché.es n’est oublié.

Allez donc jeter une oreille sur la discographie d’Idles. La bonne nouvelle est la sortie de leur 5e LP, Tangk, en février 2024 (le single Dancer est déjà disponible) chez Partisan records (ça ne s’invente pas). ■

Alex Gigord

  • Agriculture : poursuivre le combat pour changer de paradigme
    Entretien avec LAURENCE MARANDOLA, PRÉSIDENTE DE LA CONFÉDÉRATION PAYSANNE Ce début d’année a été marqué par un mouvement social d’ampleur des agriculteurs et agricultrices. Mêlant radicalité et spontanéité, il a finalement été récupéré par la fédération nationale des syndicats des exploitants agricoles (FNSEA), plus gros syndicat des exploitant·es agricoles et a débouché sur quelques aides[…]
  • Séisme à Gaza – les répliques régionales et internationales
    Au-delà d’Israël et de Gaza, les évènements du 7 octobre ont ouvert plusieurs fronts. Ils entraînent des conséquences diplomatiques et militaires au niveau régional comme international. Par Nicolas Dot-Pouillard Les effets du 7 octobre 2023 ne se limitent pas à une bande de Gaza détruite, et à un bilan humanitaire excédant les 30 000 mort·es et[…]
  • Riposte unitaire
    Face aux attaques répétées contre le service public d’éducation le conduisant au bord de la rupture, syndicats, associations, chercheur·es et militant·es pédagogiques ont initié un cadre commun. *Par Alex Martineau « L’école française, dans son ensemble, va mal. Poursuite de la baisse des résultats des élèves de 15-16 ans en maths et lecture, confirmation des[…]
  • Syndicalisme de transformation sociale – qu’entend-on par là ?
    La notion de syndicalisme de transformation sociale est revendiquée aussi bien par des organisations comme la CGT, la FSU ou même la CFDT. Sa signification n’est pas la même pour toutes, essayons d’en voir les contours… Par Karel Yon Au moment de son arrivée à la tête de la CFDT, Marylise Léon affirmait son attachement[…]
  • Derrière la douceur du sépia,le vrai danger de l’école de la Macronie
    Loin d’une incohérence entre réformes relevant de logiques libérales et mesures réactionnaires flattant la droite extrême, l’école macronienne, de Blanquer à Belloubet en passant par Attal ou AOC, articule ces dimensions pour parachever une école du maintien de l’ordre inégalitaire établi. Par Laurence de Cock Il faut le dire, l’école d’Emmanuel Macron est une réussite[…]