Interventions sur les symboles républicains dans les classes

vendredi 13 décembre 2019  |  par  École Émancipée  | 

J’interviens aujourd’hui sur les symboles et fantasmes républicains.

Alors qu’à travers divers enseignements d’éducation civique, d’histoire, de géographie de vivre ensemble - la liste n’est pas exhaustive - l’étude des symboles républicains à travers leur histoire, leurs significations et leurs valeurs véhiculées est bien présent dans nos classes avec les sensibilités de chacune et chacun, en parallèle à la généralisation du Service National Universel, c’est bien l’obligation d’affichage des symboles républicains, drapeaux et belles affiches de la Marseillaise, dans nos classes qui tente une mise au pas de la jeunesse derrière l’étendard tricolore.

La volonté d’intégrer un enfant à un groupe, d’appartenir à un collectif ne peut pas passer par l’image d’un petit drapeau en plastique, soit dit en passant probablement fabriqué par ses paires, représentant une nation.

Faisons confiance aux enseignants et enseignantes pour travailler à l’intégration des élèves à un groupe, une classe, un collectif, une société lorsqu’ils et elles favorisent l’entraide, éduquent à la solidarité et forment à la coopération des élèves en favorisant leur sens critique et leur libre arbitre.

« Aux armes citoyens… Qu’un sang impur abreuve nos sillons » quelle belle image de citoyenneté accrochée dans nos classes avec ces mots de peur, de haine et de guerre. Comment expliquer à nos élèves migrants et migrantes issu.es de pays en guerre, à nos élèves sans toit, à nos élèves Rroms, aux famille précaires et tous.tes
les autres, ces notions d’égalité et de fraternité véhiculées par cet infâme refrain dans nos classes ?

Ne leurrons pas nos élèves et leurs familles derrières tous ces grands principes républicains, ne soyons pas les relais de cette mascarade de citoyenneté, ne placardons pas ces cache-misères, enfin faisons de nos élèves des « têtes pensantes » plutôt que des « têtes exécutantes » à travers l’étude de ces symboles, certes, mais pas seulement.

Alors même que dans le thème 3, « la FSU promeut une société diverse et ouverte, fruits de plusieurs cultures », nous ne pouvons cautionner ce retour nationaliste.

C’est pourquoi nous nous opposons à l’obligation d’affichage des symboles républicains dans nos classes et en demandons la suppression.

Manon Pilloy


Navigation

Recherche par thème

118/342
40/342
51/342
342/342
81/342
64/342
23/342
26/342
104/342
20/342
64/342
245/342
218/342

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Sur le Web