Appel à candidatures EE CAN

mercredi 28 janvier 2009  | 

POUR UN SNES DE LUTTE et DEMOCRATIQUE, SOYEZ CANDIDAT(E)S sur les LISTES ECOLE EMANCIPEE !

Depuis l’élection de N Sarkozy, nous sommes confrontés à une politique libérale assumée qui vise à détruire le rôle social de l’Etat au profit de son rôle répressif. La crise économique a certes modifié le discours officiel sur le besoin de régulation, mais dans les faits subsiste la même orientation, avec ses conséquences dramatiques : accroissement du chômage, services publics sacrifiés, libertés démocratiques mises à mal.
Le mouvement social et syndical a réussi à arracher quelques reculs (EDVIGE, réforme du lycée), sans toutefois obtenir de victoires significatives. Cela doit nous encourager à militer pour un syndicalisme offensif, à l’initiative des luttes, et œuvrant pour leur convergence.
L’école émancipée, présente au sein de la FSU et du SNES, défend cette conception du combat social, un syndicalisme qui s’appuie sur les mobilisations et l’auto-organisation, refuse que les micro-victoires soient échangées contre un dialogue social biaisé, en particulier dans l’Education.
Elle défend aussi l’idée d’une école démocratique, rompant avec le tri social qui y est aujourd’hui à l’œuvre. Les dispositifs alternatifs au travail en classe, censés aider les élèves en échec scolaire, ne sont qu’un moyen de plus pour vider l’école de son sens, empêchant toute analyse sur la difficulté scolaire et les moyens pour y remédier (travail en petits groupes, réflexion pédagogique).
C’est également dans la défense intransigeante des personnels, confrontés à l’autoritarisme de l’administration, à sa volonté de faire des économies au détriment des conditions de travail de tous, que l’EE se reconnaît. La revalorisation, c’est au niveau du salaire qu’elle doit avoir lieu, et non par des primes octroyées à quelques uns.
Le droit de tendance, la possibilité qu’ont toutes les sensibilités du syndicat de s’exprimer, sont les garants d’un syndicalisme démocratique. Le SNES a encore des progrès à faire dans ce domaine, et les militants de l’EE s’y emploient. Ils ont choisi le SNES même si ses orientations ne sont pas toutes satisfaisantes.
Les élections internes sont un moment important de la vie démocratique du syndicat. Les instances élues à cette occasion, seront amenées à analyser la politique gouvernementale, définir des revendications, et les moyens pour les faire aboutir.
Si vous souhaitez que le SNES soit plus combatif, moins enclin à défendre son « pré-carré » corporatiste et soit enfin le syndicat dont nous avons besoin, participez aux listes nationales, académiques et départementales de l’Ecole émancipée !!


Navigation

Articles de la rubrique

Recherche par thème

118/342
81/342
40/342
51/342
342/342
65/342
23/342
26/342
104/342
20/342
64/342
245/342
218/342

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Sur le Web