Edito : Guerre de classes

Véronique Ponvert.
samedi 31 janvier 2009  |  par  ÉÉ Revue  | 

La violence est partout. C’est le massacre de la population palestinienne enfermée dans cette prison à ciel ouvert qu’est devenue la bande de Gaza… Insupportable ! La violence est partout. C’est la misère, la pauvreté, la précarité, la destruction de la dignité humaine que provoque la faillite d’un système : le capitalisme. Mondiale, cette violence se répand à travers une crise majeure qui accule les plus démunis, tout en menaçant celles et ceux qui se pensaient, jusque-là, à l’abri...


Documents joints

N°15 Edito
N°15 Edito

Les autres articles de cette rubrique

Navigation par Thèmes