Olivier Sillam : stop au fichage !

mercredi 6 mai 2020  |  par  ÉÉ FSU  | 

Le texte action reprend bien les éléments d’une surveillance généralisée et je suis bien placé pour en parler.
Il n’y a pas seulement le traçage, il y aussi des drones dans des villes comme Nice ou Paris qui crachent des ordres aux passant-es pas assez bien confiné-es. D’ailleurs, au mois de mars, le ministère de l’intérieur a passé commande pour 650 drones pour le monde d’après. On n’a pas de masques mais on aura des drones.

Par ailleurs, vient de tomber une note d’Eduscol « réouverture des écoles : comment accompagner au mieux les élèves ? » totalement édifiante et qui propose des fiches assez surprenantes comme « risque de replis communautaristes ».

Déjà on aura compris que cette fiche ne parle par des cathos intégristes qui vont à la messe à Saint-Nicolas-du-Chardonnet en plein confinement. Encore et toujours on s’en prend aux mêmes qui sont dans les quartiers populaires. Mais quand on lit dans cette fiche, « Divers groupes radicaux exploitent cette situation dramatique dans le but de rallier à leur cause de nouveaux membres et de troubler l’ordre public. » on peut s’inquiéter car c’est suffisamment flou pour permettre de s’en prendre aux musulman-es mais aussi aux militant-es que nous sommes. Or, comme disait la maire de Lille, quand c’est flou c’est qu’il y a un loup !

Il faut demander le retrait de cette fiche.


Navigation par Thèmes

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur