L’ÉÉ exige la relaxe et l’abandon des poursuites contre Olivier SILLAM !

lundi 16 décembre 2019  |  par  École Émancipée  | 

L’École Emancipée tient à apporter son soutien plein et entier à notre camarade et ami Olivier SILLAM.
Militant du SNES-FSU des Alpes-Maritimes, défenseur d’une école égalitaire, émancipatrice et démocratique depuis des années, Olivier est aussi connu dans toute la région niçoise pour son soutien sans faille aux migrant.es de la vallée de la Roya et plus généralement pour la liberté de circulation et la régularisation des sans-papiers. Il participe activement au côté de Cédric Héroux à toutes les initiatives d’aides aux migrant.es

Deux fois arrêté puis mis en garde à vue pendant 24 heures en mai et août dernier il est convoqué devant le tribunal de Nice ce jeudi 19 décembre pour des slogans jugés hostiles aux forces de l’ordre alors que notre camarade visait simplement la présence du syndicat de policiers d’extrême-droite Alliance dans une manifestation. Olivier est victime d’une véritable persécution et d’une volonté évidente de la part des autorités de lui nuire.
Il est évident que ce procès s’inscrit dans un contexte d’offensive contre les libertés publiques, de répression et de mise au pas du mouvement social pour faire taire toutes celles et ceux qui résistent aux politiques brutales et inégalitaires du pouvoir en place.

L’École Émancipée exige la relaxe immédiate d’Olivier, militant de l’École Émancipée, et l’abandon de toute poursuite à l’égard des militant.es engagé.es contre les politiques libérales, les régressions sociales, le racisme, pour le droit à l’éducation et l’égalité.


Navigation

Sites favoris


6 sites référencés dans ce secteur