Intervention de Clément Lefèvre (SN) dans le débat droits et libertés sur les mobilisations algériennes

mercredi 26 juin 2019  |  par  ÉÉ-SNES  | 

Le texte comme l’amendement qui propose d’organiser des manifestations franco-françaises posent problème dans le sens où ce qui est nécessaire aux côtés du peuple algérien mobilisé contre le régime en place c’est de manifester contre notre propre pouvoir complice du pouvoir algérien, au sens où celui-ci soutien toujours le régime, notamment lors de ces récents reculs. De plus le pouvoir français est incapable et n’a pas la volonté de faire la lumière sur les biens mal acquis des oligarques algériens en France et que c’est sur ce point que nous pouvons agir. Aussi il est tant que des démarches unitaires s’engage pour contester notre pouvoir dans sa complicité avec le clan au pouvoir en Algérie.


Navigation par Thèmes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur