Fonctionnement du SNUipp-FSU : intervention de Claude Gautheron

jeudi 20 juin 2019  |  par  ÉÉ-SNUipp  | 

Retour sur le mandat

Un congrès est l’occasion de faire collectivement le bilan d’un mandat qui s’achève et de se projeter dans le prochain en interrogeant aussi le fonctionnement interne du SNUipp-FSU. A Rodez cette question avait fait l’objet d’une réflexion approfondie, suite à une remise en cause de la part de sections du fonctionnement alors en vigueur.

Sur de nombreux points, on a pu observer une amélioration qui se traduite par une meilleure collaboration entre les sections et le national et au sein même de l’équipe nationale. Ce processus renforçant notre outil syndical doit se poursuivre sereinement sans pour autant occulter les points qui demeurent sensibles. Reconnaissons aussi que la dynamique enclenchée est loin d’être linéaire et le processus engagé en pâtit.

Continuer à avancer ensemble

Les modes d’organisation qui ont permis la rédaction d’un règlement intérieur associant les sections et l’équipe nationale dans un calendrier défini et a partir d’un objectif commun, parce qu’elles ont permis une écriture partagée, doivent nous inspirer pour traiter la question de l’équipe nationale. Nous devons sortir de ce congrès avec un texte engageant un processus du même type sur cette question. Que ce soit une commission ou un groupe de travail, elle ou il devra s’inscrire dans un cadre pérenne avec des réunions régulières pour garantir un travail continu et commun dont l’objectif explicite sera celui de la mise en conformité avec nos mandats. La vigilance à ne pas éloigner trop longtemps les militant-es du terrain doit être maintenue et devenir une exigence collective.

Trouver ce qui fait notre commun

La constitution de l’équipe nationale doit se dérouler avec le souci partagé de recherche d’un consensus le plus large possible. La coopération, la mutualisation et la collégialité doivent être renforcées à tous les niveaux pour garantir la transparence et la démocratie au sein du syndicat. Pour cela, le SNUIPP-FSU, comme il l’a défini à sa création doit s’appuyer sur toutes les forces qui le composent : les sections départementales, les courants de pensée et le national pour assurer le lien avec le terrain, le débat contradictoire conduisant à la synthèse,la cohérence et la visibilité syndicale.

Ces éléments sont les conditions qui nous permettront d’avoir une sortie par le haut de ce congrès avec un SNUipp-FSU solide pour affronter les défis syndicaux qui sont devant nous.


Navigation par Thèmes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur