Intervention sur l’articulation entre la Loi Blanquer et la loi « fonction publique » (Agnès Akielewiez, Toulouse, BN)

mercredi 27 mars 2019  |  par  ÉÉ-SNES  | 

Dans l’éducation, les motifs de mécontentement, de colère et d’inquiétude ne manquent pas : réformes des lycées et du bac, suppressions de postes, conditions de rentrée qui s’annoncent toujours plus difficiles et désormais loi Blanquer. La contestation s’exprime sous de multiples formes et depuis plusieurs mois maintenant dans beaucoup d’établissements. Les dates des 30 mars et 4 avril doivent donner un cadre naional à ces contestations et nous devons mobiliser notre énergie pour faire descendre toute l’éducation dans la rue.

Après ces deux dates se profile le 9 mai et la lutte non moins importante contre la réforme de la FP. Bien entendu, il y a un risque de décrochage entre la bataille pour l’éducation et celle pour la FP dans notre secteur. Pour l’éviter, nous devons travailler particulièrement à faire ressortir les liens entre loi Blanquer et réforme de la FP, montrer que ces deux lois s’articulent :

• la réforme de la FP s’attaque au statut des fonctionnaires et les dépossède de leurs droits, • la loi Blanquer organise la mise sous contrôle des personnels pour étouffer toute critique, toute résistance.

Cette lecture conjointe des deux lois est à mener auprès des collègues sans attendre et nous pourrions dès à présent mettre le projecteur sur deux ou trois points, notamment :

• insister sur la résonnance qui existe entre l’article 1 de la loi Blanquer et la fin des CAP comme instance de défense collective des personnels, prévue par la réforme de la FP : l’expression individuelle des agents sera contrôlée et l’expression collective dans les instances réduite, • mettre en lumière les menaces en termes de mobilité qui pèsent via la suppression des CAP mais aussi via la multiplication des expérimentations prévue par la loi Blanquer et le développement des échanges de service qui résulteront de la mise en place des Etablissements Publics des Savoirs Fondamentaux : les postes à profil risquent de se développer et les mutations au barème se réduire.

Ce travail de mise en perspective de la loi Blanquer et de la réforme de la FP, doit nous aider à établir une continuité entre ces deux mobilisations et avoir un rapport de force à la hauteur des enjeux.


Navigation par Thèmes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur