Denis Thomas : Services publics et Fonction Publique : se mobiliser, vite !

samedi 17 novembre 2018  |  par  ÉÉ FSU  | 

Le gouvernement mène des actions convergentes vers l’objectif de parachever la mutation libérale de l’ État social et la liquidation systématique de tous les conquis sociaux porteurs de justice sociale.

Pour ce faire, il a besoin d’ accentuer son contrôle sur les dispositifs redistributifs garants de solidarités qu’elles soient intergénérationnelles, sociales comme territoriales .

Au bout du bout, le but est bien de remettre la main sur « tout ce pognon de dingue » qui échappe au marché et au profit de quelques un.es. Pour cela, , le gouvernement systématise l’asphyxie des politiques publiques en mobilisant les outils que sont le budget et la réforme de l’État.

Pour réduire la dépense publique, les choix du budget 2019 consistent dans l’assèchement des recettes en accentuant la redistribution au profit des entreprises et des plus riches. De même, la poursuite de la dénaturation des principes de la sécu se concrétise avec l’abandon de son financement par la cotisation au profit d’une fiscalisation qui met encore plus sous tutelle ce budget. La réforme à venir des retraites sera un nouveau coup de boutoir contre les spécificités des pensions des fonctionnaires mais aussi contre l’ensemble des régimes et contre la protection sociale.

Pour réduire la dépense publique,l’aggravation des attaques en règle contre les services publics à travers les réorganisations de l’État et le plan Action Publique 2022 passe par le détricotage de la Fonction Publique avec les quatre chantiers qui ont pour objet de faire sauter ce que le pouvoir en place présente comme un « obstacle à la libération des énergies ».

Ce verrou de la FP, le gouvernement d’E Macron a bien décidé de le faire sauter et d’aller au bout de ce que les gouvernements successifs avaient entamé. C’est l’objectif du projet de loi portant réforme, ou devrait-on dire, portant destruction de la Fonction Publique annoncé courant 1er semestre 2019

Pour s’opposer à ce projet, des initiatives fortes et unitaires sont à construire avec les personnels, les citoyen.nes et les forces de transformation sociale.

Dans le collectif de travail de la Convergence nationale des collectifs de défense et de promotion des SP, dans lequel la FSU est impliquée, le thème retenu pour la prochaine AG qui se tiendra le 15 décembre à Créteil est le suivant : destruction des SP et de la sécu : ensemble, que faisons nous ?

Nous sommes toutes et tous convaincu.es de la nécessité et de la possibilité d’agir ensemble, organisations syndicales, associations, partis et mouvements politiques afin de réinventer une civilisation des Services Publics du XXIème siècle.

L’invitation envoyée aux organisations évoque les questions suivantes :
- quels moyens nous donner pour porter des propositions alternatives et partagées ; de quels outils, y compris nouveaux, avons-nous besoin (éducation populaire, nouveaux outils et modalités de communication, débats publics, …) ?
- quelles interventions auprès des citoyennes et citoyens, des usager-e-s des services publics, du monde du travail, de la jeunesse, des retraité-e-s ?

Nous avons là des pistes de travail et de constructions unitaires pour agir à la hauteur de l’ enjeu qui est bien celui du choix de société que nous voulons et il y a urgence !


Navigation par Thèmes

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur