Denis Thomas : Pour la défense des services publics

jeudi 23 mars 2017  |  par  École Émancipée  | 

La période n’est pas exempte de mauvais coups pour les salariés et retraités et aussi fort heureusement de mobilisations.

La casse des emplois industriels continue et en voici 2 exemples locaux pris notamment dans la partie picarde des hauts de France.

Avec le feuilleton des Goodyear à qui les patrons reprochent d’être en colère et de faire brûler des pneus alors que rappelons-nous, le gouvernement a demandé que soit requis des peines de prison ferme contre ces syndicalistes pour avoir participer avec les salariés à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.

Avec les Whirpool également à Amiens qui se mobilisent contre leur licenciement et à ce sujet, on peut pointer le cynisme des dirigeants de cette multinationale qui proposent une prime de 150 € aux 290 salariés sans compter les extérieurs pour continuer à produire plus pour mieux être virés en juin 2018.

Dans les services publics, les mobilisations sont également d’actualité dans de nombreux secteurs :

  • à la santé avec la situation dramatique de l’hôpital public, à pôle emploi,
  • à la poste contre les fermetures de bureaux et les transformations en points contacts qui ne permettent pas de remplir les missions du service public postal. À ce sujet, un collectif national Poste s’est constitué dans le cadre de la convergence des services publics (voir les coordonnées dans la note alteréco/services publics).
  • mobilisation aussi dans l’éducation et les mobilisations autour de la carte scolaire se poursuivent : j’étais hier aux côtés d’enseignant-es, de parents, d’élu-es qui n’acceptent pas que dans une école en éducation prioritaire scolarisant des enfants de familles de migrants, la fermeture se traduise par des effectifs à 27 élèves en moyenne par classe, l’administration prenant comme prétexte à cette fermeture que les élèves des familles de migrants scolarisés dans cette école ne seront peut-être plus là à la prochaine rentrée scolaire…

Dans cette période où la chasse aux fonctionnaires et à la dépense publique est ouverte aussi parmi des candidats à la présidentielle, il y a une nécessité urgente à agir, en lien avec la défense de la fonction publique, pour la défense, l’amélioration, la promotion, la création de services publics, alors que le besoins de services publics n’a jamais été aussi fort et notamment pour mettre en œuvre les transitions énergétiques et écologiques. Ce manifeste veut être un outil au service des citoyen-ne-s pour débattre et agir dans la perspective de faire des services publics un enjeu sociétal majeur. Il n’est pas figé et doit s’enrichir des contributions issues des débats des diverses composantes de la convergence ; association d’usagers, d’élus, de collectifs locaux et nationaux, organisations syndicales et politiques.

Le manifeste est maintenant disponible. À utiliser et diffuser sans modération pour mener les débats au plus près des citoyennes et citoyens, des usagères et usagers !


Navigation par Thèmes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur